Les étapes clefs de l’affaire russe et de l’enquête Mueller

américaines conclut formellement à l’interférence de la Russie dans la campagne ; le 6, le directeur du FBI, James Comey, prévient Trump qu’un «dossier» circule alléguant que les Russes détiennent sur lui des informations compromettantes ; le 10, Trump dénonce pour la première fois dans un tweet: «Infos bidon, chasse aux sorcières politique» ; le 20, il est investi dans ses fonctions.
- Février 2017: le 13, Flynn est limogé pour avoir caché ses contacts avec Kislyak et lui avoir promis un allègement des sanctions américaines avant la passation de pouvoir ; le 14, Trump demande à Comey de «laisser filer» Flynn sans l’inculper.
2017
- Mars 2017: le 2, Sessions se récuse de l’enquête russe, admettant avoir menti au Sénat sur ses contacts avec Kislyak.
- Mai 2017: le 9, Trump limoge Comey ; le 17, le numéro 2 du département de la Justice, Rod Rosenstein, nomme Robert Mueller procureur spécial en charge de l’enquête.
- Juillet 2017: le 2, le New York Times révèle la réunion du 9 juin 2016 à la Trump Tower avec des émissaires russes ; Donald Junior publie un communiqué mensonger que son père reconnaîtra lui avoir dicté ; le 26, le FBI fait une descente chez Paul Manafort ; le 27, Papadopoulos est arrêté.
- Octobre 2017: le 5, Papadopoulos plaide coupable de mensonges au FBI ; le 30, Manafort est inculpé de fraude et blanchiment d’argent.
- Novembre 2017: Flynn est accusé d’avoir menti au FBI, il plaide coupable.
© AFP
2018
- Février 2018: le 16, Mueller inculpe treize citoyens et trois sociétés russes de conspiration contre les États-Unis.
- Avril 2018: le 9, le FBI fait une descente chez Michael Cohen.
- Juin 2018: le 15, Manafort est accusé de tentative de subornation de témoin et emprisonné.
- Juillet 2018: le 13, Mueller accuse 13 officiers du renseignement russe de piratage informatique des serveurs démocrates.
- Août 2018: le 21, Manafort est condamné pour fraude, conspiration et blanchiment d’argent ; le même jour, Cohen plaide coupable d’évasion fiscale, fraude bancaire et violation de la loi électorale.
- Septembre 2018: le 14, Manafort plaide coupable d’une seconde série de charges et promet de coopérer avec l’enquête.
- Novembre 2018: le 20, Trump répond par écrit aux questions du procureur spécial ; le 26, Mueller accuse Manafort d’avoir continué à mentir après son plaider-coupable ; le 29, Cohen plaide coupable d’avoir menti au Congrès sur les relations d’affaires de Trump avec la Russie.
2019
- Mars 2019: le 22, Robert Mueller remet son rapport de 448 pages à l’Attorney General William Barr ; le 24, celui-ci conclut à l’absence de «conspiration» avec la Russie et à «l’insuffisance de preuves» d’un délit d’entrave à la justice.
- Mai 2019: le 6, Cohen commence à purger sa peine de 3 ans de prison ; le 29, Mueller fait une brève déclaration publique dans laquelle il met l’accent sur deux points: la gravité des efforts de déstabilisation russes et l’impossibilité de dire si le président mériterait d’être accusé d’obstruction puisqu’il est à l’abri d’un procès et ne pourrait donc se défendre.
- 24 juillet 2019: le 24, Robert Mueller témoigne devant deux commissions de la Chambre des représentants.

Commentaires